La Nature

L’écologie est l’étude des relations entre les êtres vivants et leur environnement.  Toutes les actions d’un être humain se répercutent automatiquement sur son environnement proche ou à venir  et l’écologie a pour but d’essayer d’éduquer  surtout les humains (car les autres êtres vivants seront considérés comme innocents) afin de ne pas nuire à ce qui les entoure ou tout le moins réduire l’impact sur terre.

Actions écologiques

De nombreuses actions sont menées depuis bien des années afin d’apprendre aux gens à ne pas gaspiller et à devenir « éco-citoyen ». Qu’est-ce que c’est ce nouveau genre ? C’est tout simplement faire à son niveau de petites actions, qui, si elles sont faites par toute la population, représentent un grand geste pour l’humanité toute entière. Il s’agit de mieux gérer ses déchets (faire le tri), économiser l’électricité, l’eau, enfin devenir responsable de ses actes. Sont mis en place également de nombreux projets comme les énergies renouvelables ainsi que la révolution amorcée dans le secteur de l’automobile.

Bien-Etre écologique

Et le bien-être dans tout ça ? Et bien il découle de toutes ces actions positives ! Si on fait du bien à sa planète, on se fait du bien à soi même, évidemment ! Car l’écologie agit aussi au niveau de l’alimentation, de la culture des fruits et légumes et privilégiant de plus en plus la culture des produits biologiques, bon pour la santé puisque sans pesticides néfastes.

Développement durable

L’écologie agit pour le développement durable, c’est-à-dire apprendre à utiliser ce dont nous avons besoin sans pénaliser les générations futures. Il s’agit d’assurer l’avenir de plusieurs générations sur une planète qui a des ressources limitées. Autrement dit, essayer d’utiliser d’autres ressources pour un même résultat. La science avançant et les progrès étant fulgurants, il est à parier que cela tendra à réussir mais seulement si tout le monde prend conscience de l’urgence à changer de mode de vie.

Ecologie et biologie

Il est fréquent d’associer l’écologie et le biologique car la science de la maison (l’écologie) prend en compte l’environnement et la lutte contre les OGM et tous les pesticides qui empoisonnent les cours d’eau et les océans, est en marche. Car il faut savoir qu’aujourd’hui, il y a environ 3 espèces animales ou végétales qui disparaissent de la surface terrestre. C’est assez terrifiant, quand on y pense et l’on se dit qu’à  notre niveau, si l’on peut consommer des produits bio et agir pour l’environnement, peut-être que la différence y sera. Notre bien-être passera par le bien-être des espèces animales ou végétales et au final la terre ne s’en portera que mieux.

Ecologie durable

Pour répondre à la demande sans cesse croissante des citoyens qui se sentent concernés par l’écologie, le bio, la médecine douce, les énergies renouvelables et l’éco construction, de nombreuses sociétés voient le jour afin d’offrir un choix encore plus grand aux consommateurs. Ces sociétés  émergeant comme des champignons ont tendance aussi à nous faire peur car après tout, le consommateur ne sait plus à qui se fier et croit, malheureusement, que c’est un effet de mode et que cela passera, il n’a qu’à fermer les yeux et penser à autre chose !  En effet, beaucoup surfent sur la vague de la nouveauté et de la perpétuelle recherche de bien être de tout un chacun et il est vraiment difficile de faire  la part des choses.

Interraction entre écologe et bien-être

L’écologie et le bien-être sont intimement liés, à tel point qu’il est difficile de trouver des articles ne traitant que de l’écologie elle-même. Il y a toujours une référence au mieux vivre que procure le fait d’appliquer les directives de l’écologie, qui est une science à part entière. Malheureusement, le fait de manger bio ou de n’utiliser que des ampoules basses consommation ne règle pas tous les problèmes que l’écologie soulève de part son implication dans l’environnement. En effet, pour pouvoir produire un pur jus d’orange bio il fait 3 fois plus d’eau qu’un jus concentré, donc plus de dépenses « naturelles » et du coup cela produit l’effet inverse que l’on voulait donner ! Le jus d’orange n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, car la baisse de consommation de CO2 par les voitures ne nous amène pas non plus à limiter nos déplacements avec celles-ci, au contraire, nous recherchons des voitures moins énergivores et sommes fiers de les montrer et de le dire, alors que pour bien faire, il faudrait au moins limiter l’accès des grandes villes aux piétons ou cyclistes ! Mais ces interdictions reviendraient à soulever l’opinion publique.

Il est certain que le bien-être de la planète passe après le bien-être de sa population, ce qui est parfois dommage car si l’on savait vraiment se servir de la nature et de ses bienfaits, elle nous apprendrait ses secrets de longévité. Car bien souvent, le problème rencontré par l’écologie est qu’elle est reprise par des hommes politiques, pas toujours charismatiques, pas toujours diplomates et qui, par leurs actions, au lieu d’apporter un plus à l’écologie, lui nuise. Donc, ces hommes là ne rapportant pas énormément de suffrage détournent l’attention qui devrait être réellement portée à l’environnement.

Avenir

D’une manière ou d’une autre, l’écologie prendra de plus en plus d’essor, et ce, grâce aux scientifiques chevronnés que nous connaissons et qui se battent bien mieux que ces politiques intéressés uniquement par l’image qu’ils donnent. Et ces mêmes scientifiques nous prouveront, si cela est encore nécessaire, qu’à notre petit niveau nous pouvons encore faire quelque chose.

[box type= »info » size= »large » style= »rounded » border= »full »]Le bien-être général de tous passera par l’application des principes de l’écologie. Qu’on se le dise ![/box]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *